Marseille 

Ce Dimanche. retour de spectacle . J etais donc a Marseille, ville que j’aime. 

J ai flane sur  la place ou des arristes de rue se produisent et certains sont memes plutôt bons…Et il est dommage qu’on ne leur donne pas une meilleure tribune pour s’exprimer. 

Merci Marseille

Tahiti, côté privé

Hello. Je partage avec vous des photos plus personnelles de mon séjour a Tahiti quelques jours avant mon concert  » thriller », un spectacle que j’ai conçu juste pour Tahiti sur la  Place Toata. Voici l’endroit où je dormais,  où je vivais, la vue de ma chambre durant 10 jours, comment on me déplaçait pour la promo, ma visite sur l’île de Moorea, les sourires des gens, le Pacifique et ce ciel qui se conjuguent. 

Ben Jack’son –

Résister

Le temps passe sur vous, écaille votre peau, votre protection. Ma combinaison traverse vents et marées, des poussières stellaires voire des météorites. Le mot Résister m’inspire tellement parce que je  comprends que ce mot me caractérise depuis ma tendre enfance. On m ‘a appris a résister toujours pour la bonne cause, toujours pour les bonnes pensées et toujours pour les bonnes personnes. 

Mon architecture intérieure est basée sur des poutres en acier, en fer et en bois. Certaines en bois ne tiennent plus et je dois les réparer. Celles en fer rouillent. Je dois aussi les réparer . Mais celles en acier tiennent le tout et de l’extérieur tiennent debout ce batiment, solide, malgre tout. 

Le matin quand je me rase, je ne pense ni a devenir Président de la République, ni a m’admirer en cherchant les points noirs.

 Le matin, quand je me rase, je nettoie ma peau de tout ce que l’on peut encaisser comme pollution et choses négatives, que cette bonne vieille peau secrète au matin.

 Le matin quand je me rase, je me dis que ce pare-choc qui me sert de visage résiste finalement et encaisse le poids du temps et la violence de ce monde , certainement nourri par une essence intérieure qui le stimule tous les jours. 

Cette essence c’est l’espoir, l’amour des siens, et donner du bonheur aux gens.

Résister. C’est un mot qui a fait perdre l’existence d’un peuple ou le mot qui l’a fait renaître. 

Quand on résiste, il y a toujours en face un agresseur, un ennemi que l’on tente de raisonner au début, de corriger.

Dès qu’il décide de nous attaquer,  il nous frôle, nous loupe et va s’écraser bien loin derriere nous sur une petite motte de terre anodine, lamentablement.

 Le temps fait son oeuvre. 

Résister, c’est le mot de mes modèles face a la difficulté, l’adversité : Michael Jackson, Nelson Mandela, Ghandi, le gentil Donald et ses coups de nerfs aussi…tellement justifiés. 

Je voudrais dire que je suis heureux de vivre dans cette humanité, avec toutes ses faiblesses, ses erreurs, ses forces maléfiques, son aggressivite et son injustice.

 Heureux parce que je sais résister.

Mais que finalement, même si j’encaisse, je garde devant mes yeux des objectifs nobles, brillants teintés de bonté et de bienveillance – que je vois heureusement beaucoup plus souvent que les sombres individus.

Je suis heureux parce que je résiste. 

Paix. 

Ben Jack’son