Pour mon père

C’était en Angleterre, au théâtre The Curve ( Leicester ). Il existe des douleurs et des blessures qui ont du mal à s’estomper . J’ai réalisé ce numéro pour mon père, qui me manque et me manquera toujours.
Accompagné de ce formidable orchestre, de la mystique Justene White et du beat-boxer anglais Ekko, j’interprète Stranger in Moscow.
En silence, pour symboliser la solitude,.
Je n’ai gardé que mes gestes et mes lignes blanches qui dansent sur mes ombres.
Pour ceux qui ont perdu un être cher.
Ben Jack’son 

 

Publicités

Vas-y, postes ici ton commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s