Alone and cold inside

Bonjour.
Ce matin, et publiquement, je voudrais rendre hommage à mon père disparu il y a 16 ans. Comme le savent toutes les personnes qui vivent un deuil, les années n’estompent que la douleur. Le manque perdure.
Mon père était un de ces hommes qu’on ne peut oublier, qui vous marque par son regard et son charisme.
Il m’a apprit le travail bien fait, ou à l’aimer du moins. Il m’a apprit à pardonner et aimer les gens.
Il y a une chanson qu’il aimait beaucoup de Michael Jackson : Stranger in Moscow.
C’est une chanson qui parle à tous les déracinés, aux immigrés et aux fils d’immigrés : Etre là, loin de chez soi, parce qu’on a des responsabilités, l’isolement et la solitude.
Le mois de Février est un mois particulier pour moi, parce que l’absence de mon père se fait plus ressentir.
Je masque ce manque en le comblant d’énergie et en le transformant sur scène.
C’est une chanson que je fais rarement, parce que toujours douloureuse.
Je la partage pour mon père, que j’aime. Et pour tout ceux qui gardent dans leur tête et dans leur coeur LA personne importante de leur vie qui les a accompagné sur un chemin, et leur a dit un jour :  » Vas -y, tu peux marcher tout seul maintenant « .
Bon dimanche.
How does it feel, when you are alone et cold inside.
Ben Jack’son

 

Publicités

Vas-y, postes ici ton commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s